MISSRI est un artiste atypique

Auteur, compositeur, multi-instrumentiste, il est sans doute le seul musicien français à avoir été invité, par Bill Monroe en personne, pour jouer du banjo à l’Ohio Bluegrass Festival.

Doté d’une grande sensibilité, il est resté dans l’ombre durant plusieurs décennies mais cela ne l’a jamais empêché de tourner et de régulièrement monter sur scène.  Il est vrai qu’il n’aime pas beaucoup parler de lui… il préfère jouer ! Depuis plus de 30 années, on le retrouve associé à de nombreux projets, souvent au banjo, régulièrement à la guitare. Puis nous l’avons entendu chanter…

Né à Alger, installé en France, il est complètement imprégné de musiques nord-américaines, de musiques traditionnelles mais également de rock psychédélique.  Du reste, après plusieurs groupes à géométrie variable, dont Jamasutra, il poursuit sa collaboration avec le célèbre Barry «The Fish» Melton (une légende de Woodstock avec son groupe Country Joe and The Fish) avec qui il tourne en Angleterre, en Irlande et aux États-Unis notamment à San Francisco pour le 40ème anniversaire du Summer of Love.

Il a joué et/ou enregistré avec :  It’s a Beautiful Day, Country Road Bluegrass Band, Deadicace Grateful Dead, The Misfits, Country for Old man, Geraint Watkins, Paul Tiernan, Panama Red, Banana Lowell Levinger, Gabriela Arnon, John Roberts, Rob Beckinsale The Green Ray, Jeff The Horse Horsey et Jay And The Cooks.

photographies : Jean-Michel Missri